• mkhanouri555@gmail.com

Les impacts de l’agilité

Les impacts de l’agilité

L’agilité change notre vision des métiers

S’il y a un sujet incontournable dans les métiers de l’IT à citer, c’est bien les méthodes Agiles ! De plus en plus de recruteurs considèrent les méthodes agiles comme un critère d’embauche plutôt qu’un bonus pour un candidat.

Le but de cet article n’est pas d’apprendre ce qu’est le manifeste agile et ses origines, mais plutôt de mettre en avant ce que ces méthodes agiles changent dans notre manière de travailler. J’estime qu’en lisant cet article, vous disposez d’un minimum de connaissance au sujet des méthodes agiles, bien que j’ai voulu faire quelques rappels pour justifier mes propos. Cet article reflète donc juste l’avis que j’ai sur ce sujet, je vous invite donc à ajouter des commentaires sur ce que vous en pensez !

Nombreuses sont les personnes qui affirment que ce n’est qu’une mode, et que l’on prétend faire de l’agilité alors qu’en réalité, nous en sommes loin.

« L’agilité, c’est pas afficher un SCRUM board dans l’open-space et coller des post-it !! »

Parmi ces personnes,  beaucoup sont convaincues des bienfaits de l’agilité et de ce que cela peut apporter à leur organisation !

Les méthodes agiles ? Oui j’ai fait du SCRUM !

Avant d’en parler, je souhaite insister sur le fait que SCRUM ne représente pas les méthodes agiles. Cette confusion est dûe au fait que SCRUM est une méthode des plus utilisées.

En effet, le framework SCRUM (oui, un framework) est une des méthodes agiles qui existent parmi tant d’autres. Lorsque vous souhaitez démarrer un projet et vous organiser, choisir une méthode qui correspond à vos situations et à votre équipe serait préférable que de se lancer directement avec SCRUM et se rendre compte que les méthodes agiles ne sont pas faites pour vous.

Définition de SCRUM :

« Scrum est un schéma d’organisation de développement de produits complexes. Il est défini par ses créateurs comme un « cadre de travail holistique itératif qui se concentre sur les buts communs en livrant de manière productive et créative des produits de la plus grande valeur possible ». Scrum est considéré comme un groupe de pratiques répondant pour la plupart aux préconisations du Manifeste Agile. » Wikipédia

 En pratique !

Comme dit précédemment, le fait de choisir SCRUM par défaut sans avoir réfléchi à la méthode la plus adaptée à vos besoins, va vous forcer à certaines pratiques.

Par exemple : Une équipe est composée d’un SCRUM Master, d’un Product Owner et d’une équipe technique de 7 à 10 personnes.

Supposons que l’on décide de pratiquer l’agilité au sein d’une équipe technique :

  • On réalise donc notre premier sprint
  • Le Product Owner nous présente les priorités
  • L’équipe technique et leur SCRUM Master s’engagent sur des users stories
  • Et c’est parti !

De ce fait, ont lieu les Daily SCRUM Meetings où l’on explique ce qui a été fait précédemment et ce qui sera fait par la suite. Mais on se rend compte que l’on perd vite la notion de ces processus et que, d’une journée à l’autre, les développeurs sont toujours bloqués et les réunions redondantes…

En somme, l’équipe ne sera pas convaincue de l’utilisation du framework SCRUM et de l’ensemble de ses processus. Elle pourrait voir ça comme une perte de temps et manquer d’implication face à l’organisation.

Plus besoin de faire un dessin pour comprendre qu’un ressenti pareil au sein de l’équipe provoquerait un manque de motivation au sujet de la mise en place d’une méthodologie agile.

Avant de se lancer dans tout changement à ce niveau, il faut une formation solide dans les métiers de l’agilité et comprendre que l’agilité amène, à chaque itération, à s’améliorer et faire mieux que les fois précédentes !

Mais alors, que faut-il faire ?

Finalement, c’est à ce moment qu’on y pense : « On a pas les ressources pour… » – « ça ne peut pas marcher chez nous ! ». Après tous les mérites que l’on donnait à cela, tout le rêve que l’on vous a vendu ?

Rien n’y fait, nous avons l’impression d’avoir tout essayé, alors qu’une partie du budget des projets est dépensé dans la formation pour l’agilité, il n’est plus question de revenir en arrière !

Alors on adapte ce qu’on utilisait déjà à notre sauce … Et là, c’est le drame ! On enlève les réunions qui semblent être inutiles aux yeux de l’équipe, on ne veut plus perdre de temps. C’est une façon de penser qui est contraire à ce que reflète l’agilité. Un des objectifs de ces processus est l’amélioration continue : après chaque sprint, on veut comprendre ce qui ne s’est pas bien passé et se corriger pour s’améliorer de plus en plus !

Avant de commencer, il faut que l’ensemble des équipes comprennent que mettre en place de telles organisations prend du temps, et si l’ensemble des équipes ne comprennent pas ce principe, il est clair qu’il sera difficile de les convaincre.

L’agilité à sa manière ?

Alors il est vrai que pour certaines équipes et certaines entreprises, le framework SCRUM peut s’avérer compliqué.

  • Pas d’intérêt pour les processus par rapport à l’oganisation existante
  • Un ressenti de temps perdu par rapport aux réunions et aux formations agiles qui s’enchaînent
  • Manque de productivité

J’ai bien cité le framework SCRUM, car l’intégration de l’agilité au sein d’un groupe a plus de chance de réussir que d’échouer, si l’on se rapproche un maximum de la théorie, et qu’on a un sérieux investissement.

Conclusion

Bien que l’agilité soit la tendance, avant de se lancer dans la pratique des méthodes agiles, il faut se renseigner sur quelles méthodes existent, se former sur celles-ci et choisir. De mon point de vue, l’agilité n’est pas une solution à appliquer comme une recette de cuisine : « Je suis à l’étape 4 sur 13, il en reste 9 ! ». Il faut savoir se fixer des objectifs, comparer l’organisation actuelle et les impacts des changements. Mettre en place l’agilité implique une conduite du changement, et ça reste du cas-par-cas. Pour la réussir il faut changer les mentalités !

Mounir Khanouri

Originaire de Lille, j'ai pris passion pour les métiers du web depuis mes premières expériences. Je cherche chaque jour à me perfectionner dorénavant pour proposer mes services Développeur, Freelance Mounir

3 réflexions au sujet de « Les impacts de l’agilité »

Paul VasseurPublié le  11:32 - Mai 25, 2018

Article très pertinent !

Xavier KomaPublié le  10:46 - Août 8, 2018

Bien l’article, Alors ca a donné quoi la certif PSM ? 😛

Laissez votre message

%d blogueurs aiment cette page :